Travailler ensemble pour mieux vivre ensemble.
21 avril au 7 mai 2018 : Figuig (Maroc)
Facebook de Latifa Ibn Ziaten Twitter de Latifa Ibn Ziaten Mail de Latifa Ibn Ziaten
Intégrant la découverte d’une culture traditionnelle et la rencontre avec l’autre à travers la participation à un chantier, ce séjour avait un double objectif : provoquer une rupture avec la spirale de l’échec dans laquelle certains jeunes se trouvent pris, avec son cortège de déceptions et de désespoir, et entrer dans un cercle vertueux, favorisant la réussite et le rétablissement de l’estime de soi. Une vingtaine de jeunes en difficulté, issus d’un milieu social défavorisé et scolarisés à l’École de la deuxième chance ou à l’EPIDE, ont passé quinze jours au Maroc, durant lesquels ils ont participé aux travaux de restauration du musée proche de la synagogue, à Figuig. Initialement, nous souhaitions restaurer la synagogue, dont l’état général aurait nécessité un budget hors de notre portée.
Latifa Ibn Ziaten Latifa Ibn Ziaten
Était visée, à travers ce projet, l’éducation à la tolérance, afin de contrecarrer les influences qui conduisent à la peur et à l'exclusion de l’autre. À travers une action menée sur le terrain, nécessitant que tous collaborent en vue d’un objectif commun, l’association a voulu aider les jeunes à développer leur capacité à comprendre que la diversité des religions, des langues et des cultures existant dans le monde ne doit pas être prétexte à conflit, mais au contraire être considérée comme un trésor qui nous enrichit tous. À travers ces projets à visée éducative, déjà mis en oeuvre ou en préparation, l’association IMAD pour la Jeunesse et la Paix tente de contribuer à la construction d’un monde où la paix et le respect se doivent d’être vécus comme des valeurs universelles. Nous sommes citoyens du monde. À travers notre association IMAD pour la Jeunesse et la Paix, nous voulons bâtir des ponts entre les jeunesses de différents pays, afin de préserver notre humanité des dangers qui la menacent : l’ignorance et l’incompréhension d’où naissent l’intolérance, la peur et les conflits. Par les chemins que nous les invitons à ouvrir les uns en direction des autres, donnons aux jeunes les moyens de porter un avenir d’amour et de paix.