image page contact Imad image page contact Imad
Projets éducatifs et solidaires
Latifa Ibn Ziaten
Notre action
Projets éducatifs et solidaires
L’association IMAD pour la Jeunesse et la Paix organise des chantiers et des voyages éducatifs qui sont l’occasion pour certains jeunes en difficulté de (re)découvrir le sens de l’entraide, du dialogue et de la collaboration. Elle agit également auprès des femmes seules ou fragilisées par le terrorisme. Pour les projets avec des adolescents, les adultes encadrent les participants avec bienveillance et fermeté. Ils les encouragent à ne pas « décrocher » et à prendre activement leur place au sein d’une société d’où ils se sentent souvent exclus. Cela passe par un rappel des valeurs républicaines, dans lesquelles certains ne se reconnaissent pas ; c’est là que guettent les dangers du repli identitaire. Parce qu’elle est consciente de l’aggravation des inégalités, de ce fossé qui se creuse entre les quartiers difficiles et le reste des zones urbaines et périurbaines, menaçant de déchirer le tissu social, Latifa Ibn Ziaten estime que chacun de nous doit aujourd’hui faire face à des interrogations que l’on préfère parfois éviter, redéfinir ses repères et tenter de désamorcer les tensions qui traversent notre société et la fragilisent. Ces facteurs de tension, chacun les connaît. La société française est en constante évolution, mais la France doit rester elle-même : un pays dont la devise témoigne d’un esprit d’ouverture et de tolérance que nous devons préserver. Tous les enfants de France, quelle que soit leur histoire, quelle que soit leur origine, quelles que soient leurs croyances, sont les filles et les fils de la République. Ils doivent être reconnus comme tels. C’est par notre capacité à faire vivre l'égalité des chances que nous redonnerons toute sa vitalité à notre cohésion nationale. À travers l’association, Latifa Ibn Ziaten voudrait que, à l’issue de chaque expérience, les jeunes puissent continuer à partager les valeurs du vivre-ensemble et comprennent le sens du respect dû à la personne humaine, par-delà les différences. Tous les projets présentés ici sont l’expression de ce que veut être l’association IMAD : un ensemble d’actions menées en faveur de la jeunesse d’abord, mais également des femmes fragilisées par le terrorisme et, plus largement, des familles, une force au service de la paix.
L’association IMAD pour la Jeunesse et la Paix organise des chantiers et des voyages éducatifs qui sont l’occasion pour certains jeunes en difficulté de (re)découvrir le sens de l’entraide, du dialogue et de la collaboration. Elle agit également auprès des femmes seules ou fragilisées par le terrorisme.Pour les projets avec des adolescents, les adultes encadrent les participants avec bienveillance et fermeté. Ils les encouragent à ne pas « décrocher » et à prendre activement leur place au sein d’une société d’où ils se sentent souvent exclus. Cela passe par un rappel des valeurs républicaines, dans lesquelles certains ne se reconnaissent pas ; c’est là que guettent les dangers du repli identitaire. Parce qu’elle est consciente de l’aggravation des inégalités, de ce fossé qui se creuse entre les quartiers difficiles et le reste des zones urbaines et périurbaines, menaçant de déchirer le tissu social, Latifa Ibn Ziaten estime que chacun de nous doit aujourd’hui faire face à des interrogations que l’on préfère parfois éviter, redéfinir ses repères et tenter de désamorcer les tensions qui traversent notre société et la fragilisent.
Ces facteurs de tension, chacun les connaît. La société française est en constante évolution, mais la France doit rester elle-même : un pays dont la devise témoigne d’un esprit d’ouverture et de tolérance que nous devons préserver. Tous les enfants de France, quelle que soit leur histoire, quelle que soit leur origine, quelles que soient leurs croyances, sont les filles et les fils de la République. Ils doivent être reconnus comme tels. C’est par notre capacité à faire vivre l'égalité des chances que nous redonnerons toute sa vitalité à notre cohésion nationale. À travers l’association, Latifa Ibn Ziaten voudrait que, à l’issue de chaque expérience, les jeunes puissent continuer à partager les valeurs du vivre-ensemble et comprennent le sens du respect dû à la personne humaine, par-delà les différences. Tous les projets présentés ici sont l’expression de ce que veut être l’association IMAD : un ensemble d’actions menées en faveur de la jeunesse d’abord, mais également des femmes fragilisées par le terrorisme et, plus largement, des familles, une force au service de la paix.
2016
Notre dernière intervention
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur.
Voir plus
Voir plus
2019
À chacun sa chance
L’association IMAD pour la Jeunesse et la Paix organise des chantiers et des voyages éducatifs qui sont l’occasion pour certains jeunes en difficulté de (re)découvrir le sens de l’entraide, du dialogue et de la collaboration. Elle agit également auprès des femmes seules ou fragilisées par le terrorisme.Pour les projets avec des adolescents, les adultes encadrent les participants avec bienveillance et fermeté. Ils les encouragent à ne pas « décrocher » et à prendre activement leur place au sein d’une société d’où ils se sentent souvent exclus. Cela passe par un rappel des valeurs républicaines, dans lesquelles certains ne se reconnaissent pas ; c’est là que guettent les dangers du repli identitaire. Parce qu’elle est consciente de l’aggravation des inégalités, de ce fossé qui se creuse entre les quartiers difficiles et le reste des zones urbaines et périurbaines, menaçant de déchirer le tissu social, Latifa Ibn Ziaten estime que chacun de nous doit aujourd’hui faire face à des interrogations que l’on préfère parfois éviter, redéfinir ses repères et tenter de désamorcer les tensions qui traversent notre société et la fragilisent.
Voir plus
Voir plus